Catégories En langue française

« Air Liquide va créer le marché de la voiture à hydrogène d’ici 2015 », selon Pierre-Etienne Franc, VP d’Air Liquide


Pierre-Etienne Franc, Vice President, advanced business and technologies, Air Liquide
Pierre-Etienne Franc, Vice President, Advanced Business and Technologies, Air Liquide

Décarbonner l’industrie des transports suppose d’avoir recours aux voitures à hydrogène, telle est la conviction de Pierre-Etienne Franc, VP d’Advanced Business and Technologies d’Air Liquide.  

I/ Développer l’hydrogène pour la mobilité présente des avantages en termes de performance

Aujourd’hui, l’hydrogène pour la mobilité présente beaucoup d’avantages en termes de performances.

  • La voiture à hydrogène d'Air Liquide
    La voiture à hydrogène d’Air Liquide

    D’une part, la pile à hydrogène conditionné sous pression répond aux enjeux d’autonomie recommandés sur le secteur puisqu’elle permet entre 500 et 600 kilomètres d’autonomie, ce qui correspond à l’autonomie d’une Citroën C2, par exemple

  • D’autre part, les temps de « refill » (le temps nécessaire à la réalisation d’un plein) sont compris entre 3 à 5 minutes, ce qui est un peu plus rapide que le temps nécessaire pour faire le plein d’une voiture thermique

C’est pourquoi, la voiture à hydrogène est une véritable alternative aux voitures thermiques, selon Benoît Potier, PDG d’Air Liquide.

II/ Toutefois, l’hydrogène pour la mobilité pose des problèmes d’infrastructures

Pourtant, la voiture à hydrogène bute sur un problème d’infrastructures. Car, aujourd’hui, les infrastructures nécessaires au développement de la voiture à hydrogène, telles que les stations de distribution d’hydrogène, n’existent pas.

  • Or, si ces infrastructures ne sont pas installées, alors, les clients, ne pouvant pas « faire le plein », se détourneront de la voiture à hydrogène. D’où: pas d’infrastructure = pas de voiture = pas de client = pas de marché
  • Et, inversement, s’il n’y a pas de voiture, les pouvoirs publics ne vont pas financer l’installation de stations de distribution d’hydrogène. D’où, de nouveau: pas de voiture = pas d’infrastructure = pas de client = pas de marché
La station hydrogène d'Air liquide
La station hydrogène d’Air liquide

Donc la création de l’infrastructure nécessaire à l’essor du marché des voitures à hydrogène est une vraie question. Et, à vrai dire, il semble que le problème ne soit pas totalement résolu. Mais, on peut remarquer que, dans l’immédiat, Air Liquide est en train de construire une dizaine de stations à hydrogène à Dusseldorf, dans le cadre d’un projet de « démonstration de grande envergure mené par le gouvernement allemand », selon un communiqué de presse du mois du juin 2013.

Toutefois, à terme, la mise en place des infrastructures nécessaires à la voiture à hydrogène ne peut pas reposer sur Air Liquide, uniquement. Il est évident que le Groupe doit jouer un rôle, mais celui-ci doit exister dans le cadre d’un effort plus collectif regroupant des acteurs de la chaîne de valeur ainsi que les pouvoirs publics français et européens. C’est pourquoi, dans l’objectif de préparer le Groupe au marché des voitures à hydrogène sans investir dans l’ensemble des infrastructures nécessaires à l’essor de ce marché, Air Liquide se tourne vers des marchés dits « intermédiaires » où le besoin d’infrastructures paraît moindre.   

III/ Les marchés intermédiaires sont rentables à court-terme

 

François Darchis, membre du COMEX d'Air Liquide
François Darchis, membre du COMEX d’Air Liquide

Les marchés intermédiaires ou adjacents sont des « points intermédiaires qui ont une valeur immédiate et intéressante », selon François Darchis, membre du COMEX d’Air Liquide. Le terme de « point intermédiaire » signifie qu’il est à l’intermédiaire:

  • de la capacité de production d’énergie à base d’hydrogène et,
  • du marché ciblé, celui des voitures à hydrogène.

A l’heure actuelle, Air Liquide cartographie tous ces marchés intermédiaires avant d’identifier ceux qui feront l’objet de prise de positions. Parmi ces derniers, on trouve, notamment :

  • Le marché du chariot élévateur
  • Le marché des antennes relais de téléphonie mobile
  • Le marché du générateur d’électricité pour les services d’intervention ou les services de secours d’urgence

IV/ Le marché des chariots élévateurs est un marché intermédiaire porteur

 

Les chariots élévateurs à pile à combustible
Les chariots élévateurs à pile à combustible

Il semble que, de tous les marchés intermédiaires identifiés, celui des chariots élévateurs à pile à combustible « rencontre la plus forte croissance. En France, plusieurs projets ont vu le jour notamment avec IKEA, leader de la grande distribution spécialisée, pour l’installation d’une station de distribution d’hydrogène sur une plateforme logistique. Cette station permettra d’alimenter une vingtaine de chariots élévateurs munis de piles à combustible à hydrogène », selon un communiqué de presse du mois du juin 2013.

Eric Sebellin, Managing Director at ALIAD, Air Liquide Venture Capital
Eric Sebellin, Managing Director at ALIAD, Air Liquide Venture Capital

Comme évoqué ci-dessus, l’autre avantage du marché des chariots élévateurs provient de ce que le besoin d’infrastructures s’avère beaucoup plus modeste que ce qui est nécessaire au marché des voitures à hydrogène. C’est pourquoi, pour être présent sur ce marché, Aliad, le fond d’investissement du Groupe, a pris une participation minoritaire dans une start-up américaine qui développe des piles à combustibles pour assurer la mobilité des chariots élévateurs.

 

V/ Air Liquide va créer le marché de la voiture à hydrogène d’ici 2015

Ainsi, pour créer le marché de la voiture à hydrogène d’ici 2015, Air Liquide s’appuie sur :

  • un cœur de compétence qui est la capacité du Groupe à produire de l’énergie à partir de l’hydrogène conditionné
  • des marchés intermédiaires, tels que le marché du chariot élévateur, qui permettent de mettre les actifs technologiques du Groupe à l’épreuve du terrain

Dans un prochain billet, j’expliquerai davantage en quoi les marchés intermédiaires tracent un chemin vers le marché cible, celui de la voiture à hydrogène.

 

Lectures complémentaires: 

  • Pour une présentation plus détaillée des enjeux de l’innovation au sein du Groupe Air Liquide, veuillez-vous référer ici
  • Pour une description de l’organisation mise en place par Air Liquide pour manager l’innovation, veuillez-vous référer ici
  • Pour une analyse des stratégies d’entrée sur un nouveau marché, veuillez-vous référer à ce billet de blog de Strategyn, un cabinet de conseil en innovation
  • Pour une analyse approfondie de comment sélectionner un nouveau marché à pénétrer, veuillez-vous référer à Clayton Christensen, The Innovator’s Solution, Chapter 2
  • Pour un article qui prend le contre-pied de l’idée que l’on peut « créer des marchés », veuillez-vous à cet échange avec Laurent Vieille, l’ancien patron de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR)

5 commentaires

Laisser un commentaire