Catégories En langue française

« Comment innover dans un grand groupe? », une discussion avec Grégory Olocco, Directeur du i-Lab d’Air Liquide


Grégory Olocco, Directeur du i-Lab d'Air Liquide
Grégory Olocco, Directeur du i-Lab d’Air Liquide

Comment créer de la valeur par l’innovation au sein d’un groupe du CAC 40 ? Voici une question que je me suis posée lorsque, récemment, j’ai déjeuné avec Grégory Olocco, Directeur du i-Lab d’Air Liquide. Grégory m’a parlé du i-Lab, une structure dédiée à l’innovation de rupture au sein d’Air Liquide


I/ La raison du i-Lab est multiple

La première c’est de créer de la valeur à court terme en accélérant l’innovation, en regardant des sujets tels que le cylindre connecté, la valorisation des données

La deuxième raison, c’est de créer de la valeur à long terme, en trouvant de nouveaux territoires qui sont loin de notre activité traditionnelle. Pour cela, la démarche suivante a été retenue:

  • Identification des mutations et changements, de façon très générale
  • Carthographie des territoires nouveaux qui sont le résultat de ces changements
  • Sélection des territoires les plus prometteurs
  • Identification d’idées pertinentes pour ces territoires prometteurs, jusqu’à une première application de marché.

A titre d’exemples, des sujets tels que l’usine d’Air Liquide du futur pourront être traités

II/ Le i-Lab est composé d’un lieu, d’une équipe paritaire, internationale et multi-disciplinaire ainsi que de méthodologies d’innovation

Le i-Lab d'Air Liquide
Le i-Lab d’Air Liquide
  • Le premier point, c’est le lieu. Le lieu est situé en plein Paris dans un quartier vivant. Il est conçu comme un lieu de passage et de rencontre pour le personnel de la R&D, les opérations, les clients ainsi que des externes.
  • Le deuxième point, c’est l’équipe. Le i-Lab est une équipe d’une quinzaine de personnes. L’équipe est paritaire, internationale (7 nationalités) et composée de formation multi-disciplinaire. Ainsi, des ingénieurs côtoient des diplômés d’ecoles de commerce, des diplômés de sciences sociales et des designers.
  • Et le troisième point, ce sont des méthodologies. Donc des méthodologies qui sont nouvelles, comme par exemple le design thinking ou tout ce qui tourne autour de l’innovation frugale.

III/ Le i-Lab est composé de deux structure : le think tank et le corporate garage

A/ D’abord, le think tank

Une première partie, on est vraiment dans le domaine des idées, c’est un think-tank. On regarde les tendances lourdes comme:

  • le réchauffement climatique
  • l’urbanisation
  • les déséquilibres démographiques
  • la virtualisation du monde

Toutes ces tendances peuvent avoir un impact sur

  • le quotidien des gens
  • les usages
  • la manière dont les gens vont se nourrir, se loger, se déplacer, se soigner…

De là, on cherche à comprendre comment les besoins vont évoluer. Puis, on cherche à comprendre comment les chaînes de valeur peuvent se redessiner.

Ensuite, on s’interroge la légitimité d’Air Liquide. Comment le Groupe Air Liquide peut-il se positionner sur un nouveau territoire? Et au croisement d’un défi et d’une légitimité, peut se dessiner un territoire nouveau, ce qu’on appelle également un « champ de bataille ».

Olivier Delabroy, Directeur de la R&D chez Air Liquide
Olivier Delabroy, Directeur de la R&D chez Air Liquide

Un des territoires nouveaux c’est « respirer dans la ville », selon Olivier Delabroy. Avec l’urbanisation, le réchauffement climatique respirer dans la ville concerne de plus en plus de personnes, en Europe, mais aussi en Amérique du Nord et en Asie. Sur ce sujet, il y a bien une légitimité d’Air Liquide : le traitement de l’air,  le soin, et le pulmonaire. Donc la légitimité paraît immédiate.

La mission du think-tank est de cartographier ces cinq ou six champs de bataille qui vaudront le coup d’être investigués par la suite.

 

B/ Ensuite, le corporate garage

Le i-Fab d'Air Liquide
Le i-Fab d’Air Liquide

Il y a un deuxième élément. Le corporate garage est une structure d’expérimentation. L’objectif, c’est de tester les choses au plus vite, afin de passer de l’idée jusqu’à la première application de marché. Il s’agit de développer une application de marché très vite, d’éventuellement échouer, mais d’échouer tôt, et puis d’aboutir à un succès qui va être important. Un des outils qui le composent, c’est un réseau de Fab-lab.

François Darchis, membre du COMEX d'Air Liquide
François Darchis, membre du COMEX d’Air Liquide

Dans le corporate garage, on trouve un réseau de ce qui est appelé des Fab-lab, des endroits dédié à la création d’une preuve de concept. Il ne s’agit pas d’être que dans les slides. Il s’agit au contraire de « montrer plutôt que de démontrer », selon François Darchis. Il s’agit d’arriver à quelque chose qu’on peut toucher, avec lequel on peut jouer, qu’on peut présenter à des clients, à des fournisseurs, ou à la direction générale. Cela suppose d’avoir recours à un certain nombre d’outils de prototypage rapide : imprimante 3D, une découpe laser, scanner 3D…

Ces outils permettent de présenter des preuves de concept à des clients, à des fournisseurs, afin d’itérer avec eux. Il s’agit de voir très vite si ça vaut le coup ou non de continuer.

Pour des prototypages plus lourds, le i-Lab peut s’appuyer sur des Fab-lab qui sont mis en place dans chacun des centres de recherche. En outre, si le i-Lab a besoin de faire quelque chose d’encore plus ambitieux, alors il n’est pas internet d’aller chercher un Fab-lab à l’externe qui permet de réaliser des éléments en métaux.

IV/ Comment innover dans un grand groupe?

En résumé, le i-Lab crée de la valeur :

  • à court terme en accélérant les processus d’innovation
  • à long terme en identifiant de nouveaux marchés

 

Lectures complémentaires

  • Pour une discussion sur l’importance de l’innovation au sein d’Air Liquide, veuillez-vous référer à ce billet de François Darchis, membre du COMEX d’Air Liquide, qui explique que l’innovation est levier de croissance incontournable
  • Pour un exemple d’un projet d’innovation chez Air Liquide, veuillez-vous référer à ces billets de Pierre-Etienne Franc portant sur la voiture à hydrogène
  • Pour un billet traitant du design thinking et du prototypage rapide (« rough prototyping »), veuillez-vous référer à ce billet
  • Pour un billet traitant du mouvement de lean startup qui montre pourquoi il est important de tester des choses rapidement en innovation quitte à se tromper, veuillez-vous référer à ce billet
  • Pour un billet portant sur l’identification de nouveaux marchés, veuillez-vous référer à ce billet et celui-ci
  • Pour une série de billets portant sur les difficultés à innover dans les grandes entreprises, veuillez-vous référer ici et , et pour une méthode pour réussir l’innovation, veuillez-vous référer ici
  • Enfin, pour une série d’articles portant sur la définition et la typologie de l’innovation, veuillez-vous référer ici et