Catégories Innovation et Stratégie

M. Le Maire, vous investissez 10 milliards d’euros dans l’innovation de rupture. Voici comment en tripler le rendement financier


Bruno Le Maire - Eric Piermont

Gagner la bataille de l’innovation de rupture  : 10 milliards d’euros aujourd’hui et peut-être 70 milliards demain

À l’événement BIG organisé par la BPI au début du mois d’octobre, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a indiqué que la France fait le choix de récupérer 10 milliards d’euros d’actifs de l’État pour investir dans l’innovation de rupture et ainsi sauvegarder sa souveraineté technologique. M. Le Maire ajoute qu’il faut cesser les discours défaitistes. Nous pouvons gagner, en France, la bataille de l’innovation. Il affirme, par ailleurs, que ce fonds de 10 milliards d’euros pourrait bénéficier aussi d’un apport capitalistique allemand et européen de telle sorte que celui-ci devrait être de l’ordre de 60 ou 70 milliards d’euros.

Les propos du Ministre Bruno Le Maire

Comme on le voit dans la vidéo ci-dessous, le ministre, Bruno Le Maire, est convaincu que cet investissement va assurer un rôle de premier plan aux Européens.

Réussir l’innovation de rupture demande avant tout de comprendre le marché

Pourtant, comme je l’indique dans mon second livre intitulé 1200 milliards : comment les prendre, créer des emplois et faire de la France la Silicon Valley de 2030, ce qui manque aujourd’hui, ce n’est pas davantage de capitaux mais au contraire un esprit scientifique appliqué à l’analyse de marché Car, comme l’a montré une étude de CB Insights, si les entrepreneurs échouent, cela ne provient pas d’une insuffisance de financement.

Pourquoi l'innovation echoue - CB Insights
Pourquoi l’innovation échoue – CB Insights

Le Test Benveniste : une méthode scientifique pour optimiser le rendement financier de l’innovation

D’où, ma conviction : pour remporter la bataille de l’innovation, il faut avant tout mettre en place un système de formation méritocratique qui permet de valider de manière scientifique que le Capital Innovation est accordé à ceux qui connaissent leur marché. Tel est d’ailleurs l’enjeu du Test Benveniste, comme l’évoquait récemment Hervé Kabla. J’y consacre plus de 70 pages dans mon second livre. C’est aussi la conviction que je defends auprès des étudiants de Sciences Po Paris, suivant l’invitation de Joël Plat, Ex-Market Leader chez Apple et expert d’innovation.

Une telle approche permet de tripler le rendement du capital. Les 10 milliards d’euros de l’Etat deviendrait 30 milliards et 70 milliards européen atteindrait 210 milliards. De quoi assurer une place au soleil au plus grand marché mondial !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire