Catégories En français, Non classé

L’innovation pour le dirigeant du futur – ma conférence à Centrale Paris


L'innovation pour le dirigeant du futur - Conference a Centrale Paris - Guillaume Villon de Benveniste

Comment présenter l’enjeu de l’innovation à de jeunes ingénieurs, en formation ? Comment expliquer la valeur de l’innovation pour le dirigeant du futur

Les premières idées ne sont pas toujours les bonnes

Le premier réflexe c’est de tenir un peu près le même propos un public d’étudiants qu’un public de dirigeants. Mais en réalité, chaque public est différent tant et si bien qu’il est très important, en premier lieu, d’anticiper ou en tout cas de bien comprendre les attentes particulières du public.

Si j’étais un ingénieur en formation…

… je chercherais à mieux comprendre la différence entre start-ups et grands groupes

Il me semble aujourd’hui que, si j’étais un jeune ingénieur, j’aurais besoin de comprendre pourquoi on parle tant des start-ups. Et pourquoi les grands groupes paraissent comme pétrifiés, immobiles, et prisonniers de leurs habitudes. À l’évidence, l’idée que les start-ups seraient le véhicule de l’innovation tandis que les grands groupes auraient pour mission de préserver leurs acquis industriels n’est pas une idée nouvelle. Mais ce qui est important, c’est de comprendre les raisons qui amènent les grands groupes à recourir à des stratégies défensives en même temps qu’elle cherche à encourager et à financer l’innovation, en interne et aussi en externe. De la même manière, pourquoi les start-ups seraient-elles réellement le lieu de l’innovation ? Fonder une entreprise avec un nombre réduit d’effectifs est-il suffisant pour concevoir des produits nouveaux et le développer ?

… je chercherais à me familiariser avec les technologiques du futur

En même temps, si j’étais un jeune travailleur, je crois que je serais fasciné par l’émergence des technologies nouvelles. Je me demanderais, notamment, quelles seraient les technologies, parmi toutes les technologies émergentes que nous connaissons aujourd’hui, qui pourraient s’imposer d’une manière paradigmatique et systématique à l’ensemble des secteurs industriels. Bien évidemment, on peut imaginer que plusieurs technologies pourraient connaître des applications transverses ; plusieurs d’entre elles seraient amenées à bouleverser les habitudes des entreprises établies et le partage de la valeur qui prévaut jusqu’alors. Je me demanderai en particulier ce qui vient après Internet. Qu’est-ce qui vient après le smartphone ? Qu’est-ce qui vient après le cloud ?

… je voudrais pourquoi certaines compétences sont utiles

En plus, si j’étais un jeune ingénieur, j’aurais sans doute conscience d’avoir développé des capacités de raisonnement et de déduction. Et je me demanderai également quelles pourraient être les compétences qui pourraient m’être utiles par ailleurs? Et pourquoi ? Car il est vrai qu’on dit souvent que les compétences relationnelles, la communication interpersonnelle, la communication non verbale, la créativité, et l’empathie sont importantes. Mais, pourquoi ?

… je me lancerais dans l’innovation… tout de suite !

En dernier lieu, si j’étais un jeune ingénieur passionné d’innovation, je chercherais tout de suite comment je pourrais innover : dans quel contexte ? Dans quel cadre ? Avec quelles méthodes ? Avec quels financements ?

 

Voici donc les questions que j’évoque dans cette conférence que j’ai donnée à l’école centrale Paris au mois de décembre 2016. Il est question de l’innovation pour le dirigeant du futur.

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire