Catégories En français

Le cloud hybride, un triple bénéfice pour le client


Axel Mery - CTO chez Fujitsu France
Axel Mery – CTO chez Fujitsu France

Comment minimiser le risque d’investissement et dimensionner son appareil de production au mieux en tirant parti des dernières avancées technologiques ? Comment concevoir un appareil de production parfaitement adapté au volume de la demande ? Comment s’assurer que le volume de production correspond presque exactement au volume de la demande et ceci en temps réel ? Ces questions – évoquée avec Axel Mery, CTO de Fujitsu France – permettent d’esquisser le bénéfice client de MetaArc, la dernière solution Hybrid IT de Fujitsu pour optimiser l’appareil de production des entreprises.

 

La juste mesure : dimensionner l’appareil de production 

À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, alors que l’Europe reconstruit son appareil de production, le principal objectif consiste à répondre à la demande. Cette dernière étant très forte, on était contraint d’allonger les délais d’attente. Dans les années 50, il fallait attendre pas moins de cinq ans pour obtenir la voiture commandée. 

Les constructeurs automobiles japonais, au cours des années 60 et 70, ont apporté des innovations dans le domaine de la production, importées en Europe sous le vocable de « lean management ». Il s’agit de minimiser le gaspillage tout en produisant des volumes qui correspondent, à l’unité près, à la demande du marché. Avec la généralisation du PC et la construction d’un réseau informatique à travers le monde, l’appareil de production des entreprises devient, à partir des années de la fin des années 90, synonyme d’appareil informatique. Améliorer son système informatique équivaut à améliorer son appareil de production. 

L’innovation de Fujitsu : MetaArc

Aujourd’hui, Fujitsu inaugure un nouveau moment dans l’optimisation des capacités de production. En s’appuyant sur les avancées informatiques les plus récentes, en matière d’augmentation des réseaux de haut débit, d’amélioration des capacités de calcul et de stockage, un nombre toujours plus important d’entreprises déporter certaines de leurs applications business (« Business Application Services ») sur le « cloud ». Mais, comme il faut également composer avec un appareil informatique existant (legacy IT), Fujitsu conçoit une plate-forme permettant de conjuguer plusieurs systèmes. De la vient l’idée de MetaArc. MetaArc est une plate-forme de transformation digitale à disposition des entreprises. Cette plate-forme conjugue applicatifs business, des logiciels, des infrastructures ainsi qu’un ensemble de services informatiques visant à moderniser l’appareil informatique de l’entreprise.

Certes, d’autres acteurs informatiques développent aussi des plates-formes similaires. Mais Fujitsu reste le seul parvenant à proposer un seul outil pour gérer l’ensemble de ses clouds : privés, publics. En outre, Fujitsu propose à ses clients — fait unique au monde — une maîtrise complète de la chaîne informatique, du matériel au logiciel en passant par le service (manpower). 

Le cloud hybride, un triple bénéfice pour le client : investissement moins risqué, des coûts réduits, une agilité plus grande

Certaines startups voient un bénéfice majeur : celui de minimiser le risque d’investissement en exploitant un appareil informatique qui n’est ni trop grand pour un marché encore incertain, ni trop petit pour une demande qui pourrait croitre très vite. Des investisseurs, voyant que le risque d’investissement diminue, que les besoins capitalistiques des startups diminuent, se montrent plus favorables à l’investissement dans des startups. 


Pour les entreprises établies, la proposition de Fujitsu permet de moderniser l’appareil informatique de façon incrémentale tout en poursuivant les activités opérationnelles courantes. Lorsqu’une redondance entre des applications « legacy » avec une application moderne, alors, la transition technologique paraît beaucoup plus aisée qu’auparavant. Pour le directeur financier, ces nouvelles solutions sont également une opportunité de réduction des coûts opérationnels. Il est vrai que les constructeurs informatiques, bénéficiant d’économies d’échelle, accordent à leurs clients une partie de la valeur qu’ils ont su dégager de leur expertise informatique.

Ainsi, on le voit, MetaArc donne davantage d’agilité aux entreprises tout en minimisant le risque d’investissement.

1 commentaire

Laisser un commentaire