Catégories En langue française

Quelle innovation pour créer de l’emploi en France ? (1/2)


Longtemps, nous nous sommes tournés vers les grandes entreprises du CAC 40 pour créer de l’emploi. Or, si beaucoup de ces entreprises, leaders mondiaux sur leurs marchés, créent de l’emploi, elles rechignent néanmoins à en créer en France. L’innovation peut-elle servir de recours? L’innovation peut-elle permettre de créer des emplois en France au moment où François Hollande souhaite inverser la courbe du chômage?

Création d’emplois
Droits d’auteurs: SagenNext

Étant donné que ces entreprises sont d’origine française, elles ont déjà pris des positions sur le marché français. Ceci a plusieurs conséquences :

I/ Le marché français est arrivé à maturité: il est donc moins l’objet d’investissement, que ce soit en termes de création d’emplois ou en termes de création d’outils productifs

« Le développement de Danone provient de nos implantations hors d’Europe. Les ventes sur le vieux continent ont en effet diminué de 3% en 2012. Le groupe va donc réduire la voilure en France, où 236 emplois seront supprimés (900 en Europe) »
Franck Riboud, PDG de Danone

 

Frank Riboud, PDG de Danone

II/ L’investissement s’oriente davantage vers des marchés étrangers, notamment dans les marchés émergents.

En effet, sur ces marchés, il y a:

  • des positions à prendre
  • des taux de croissance élevés
  • un marché qui n’est pas encore parvenu à maturité

« Heureusement que la mondialisation existe, car ce sont nos activités dans le monde qui alimentent nos 40 usines françaises. Ainsi, l’Hexagone ne représente plus que 7% des ventes, mais 15% de la production et des effectifs, 20% des achats et 25% de la recherche. »
Jean-Pascal Tricoire, le président du directoire de Schneider Electric

Jean Pascal Tricoire – Schneider Electric

 III/ L’innovation serait créatrice d’emplois, selon Anne Lauvergeon

Donc, ces grandes entreprises ne sont plus vraiment créatrices d’emplois : lorsqu’elles recrutent en France, c’est très souvent pour remplacer un départ. Par conséquent, la question est posée : comment créer davantage d’emplois en France ? Quel rôle d’innovation peut-elle jouer dans la création de nouveaux emplois ? Cette question, évidemment, est d’une actualité brûlante étant donné que François Hollande, Président de la République, a annoncé vouloir inverser la courbe du chômage.

Beaucoup d’observateurs politiques, beaucoup d’acteurs industriels, et beaucoup de capitaine d’industries, tels que l’ancienne PDG d’Areva, Anne Lauvergeon, soutiennent que l’innovation va créer de l’emploi en France. Ainsi, la mission d’Anne Lauvergeon, désormais présidente de la commission « Innovation 2030 », est :

« de proposer au gouvernement d’ici à l’été les secteurs et les technologies où la France est susceptible d’occuper des positions de leader à l’horizon 2030, en privilégiant les activités qui répondront aux besoins de la société de demain et créeront la plus grande valeur et le plus d’emplois sur notre territoire »  Extrait du communiqué de presse du 9 avril 2013

IV/ Or, certaines innovations sont pauvres en création d’emplois

S’appuyant sur la réussite de quelques entreprises innovantes américaines, telles qu’Apple, Microsoft, Amazon, Facebook, et d’autres, certains économistes concluent que, si la France parvient également à créer des entreprises innovantes, elle parviendra à créer de nouveaux emplois. D’ailleurs, d’après Dominique Barton, Directeur Général de McKinsey, Amazon, Google, Facebook et d’autres entreprises innovantes, ont créé environ 200 000 emplois. Mais, paradoxalement, le nombre d’emplois que ces entreprises ont créées est relativement faible au regard des centaines de milliards de dollars de capitalisations boursières que ces mêmes entreprises ont générés, ajoute-t-il.

« Mais aujourd’hui, la croissance génère très peu d’emplois. Les dix plus grandes entreprises d’Internet, comme Google, Facebook ou Amazon, ont créé des centaines de milliards de dollars de capitalisation boursière, mais à peine 200.000 emplois. En 2025, l’économie robotisée atteindra la taille de l’économie mondiale toute entière en 1995, et c’est une économie par définition pauvre en emplois. Rien à voir avec ce que firent Ford, Procter & Gamble ou John Deere au XX e siècle » Dominique Barton, DG de McKinsey

Donc, il ne va pas de soi que l’innovation est créateur d’emplois. Il est vrai que certains types d’innovations créent de l’emploi et d’autres n’en créent pas. La semaine prochaine j’expliquerai quel type d’innovation est créateur d’emploi et pourquoi. Et vous : quel rôle l’innovation peut-elle jouer dans la création d’emploi ?

 

Lectures complémentaires

  • Pour une étude du rôle de l’innovation dans la création d’emploi et dans la compétitivité de l’économie nationale, voir l’étude de Louis Gallois
  • Pour une étude sur les tendances des entreprises en matière d’investissements en R&D et sa conséquence en matière de création d’emplois, veuillez-vous référer à cet article de Place-Publique.fr
  • Pour une estimation de la création d’emploi par le financement de start-up innovante, veuillez-vous référer à cet article d’Oséo
  • Pour un article expliquant pour les grandes entreprises du CAC 40 ne sont plus créatrices d’emplois, veuillez-vous référer à cet article

3 commentaires

Laisser un commentaire