Catégories Créativité, En langue française

La créativité résumée en 2 mots: « oui, et »


Depuis une cinquantaine d’années, on assiste à une multiplication de publications sur le thème de la créativité. En français, le terme « créativité » apparaît pour la première fois sous la plume d’Emmanuel Mounier, un philosophe de la Sorbonne en 1946.

Je ne vais pas détailler, ni résumer ce qui a pu se dire sur la créativité: ses mécanismes, ses procédés, sa définition, ses manifestations. J’aimerais plutôt donner un outil simple et opérationnel pour booster votre créativité en un instant.

La prochaine que vous parlez à un collègue ou un ami d’un projet qui demande de la créativité, proposez-lui de tester avec vous la méthode du « oui, et »

Le « oui, et », c’est quoi?

C’est un double engagement: d’abord s’engager à accepter toutes les idées de votre interlocuteur (il s’agit de la partie « oui ») et ensuite, s’engager à proposer quelque chose en cohérence avec ce qui a été accepté (il s’agit de la partie « et »).

Voici un exemple

M. Dupont : « Il faut absolument que nous repensions notre stratégie marketing: nos produits doivent mieux répondre aux besoins de nos consommateurs »
M. Durant: « oui, nos produits doivent mieux répondre aux besoins de nos consommateurs. Et je crois que …. »

Cet outil se résume en deux mots « oui, et ». Le « oui, et » s’utilise dans le cadre d’une conversation avec autrui ou dans le cadre d’une sorte de monologue intérieur qu’on pourrait avoir avec soi-même. Le « oui » implique d’accepter l’idée proposée et le « et » implique d’ajouter un élément par rapport à ce qui été proposé.

1 commentaire

Laisser un commentaire

  • Anecdote amusante : il y a quelques années j’employais une méthode similaire pour animer des brainstorming de design produit, appelée humoristiquement la méthode du « wikar »…

    On commençait par lister les avantages (souhaités) de notre produit. Par exemple « notre produit est moins cher ». Puis, à tour de rôle chacun devait expliquer pourquoi en commençant par « Oui, car ».

    Les deux méthodes se complètent bien. Aah, les bienfaits la pensée positive 🙂