Catégories En langue française

La créativité = création de valeur


Je petit-déjeunais hier avec un PDG d’une entreprise qui a une présence sur plusieurs gros marchés mondiaux. L’entreprise occupe une place de leader sur 4 marchés européens. Ce PDG m’a dit que dans son entreprise, ils « excellent dans les opérations », c’est-à-dire dans le fait de produire beaucoup de produits et en bonne qualité à un coût raisonnable. Il m’a également informé qu’il étudiait de près des opportunités de fusions-acquisitions pour élargir son portefeuille de produits et trouver de nouveaux « cash cows ».

Je lui ai dit que, si jamais son double effort réussissait, l’entreprise serait doublement gagnante !

Et pourtant, il m’a répondu : « non ! »

En fait, d’après le PDG, l’efficacité opérationnelle et les fusions-aquisitions ne seraient pas suffisantes pour assurer une croissance et une rentabilité durable. Il m’a dit que, en réalité, le travail sur l’efficacité opérationnelle atteignait une limite, notamment en raison de la concurrence des entreprises des économies émergentes. En outre, même les fusions-acquisitons comportent des limites, le PDG a ajouté. Elles coûtent très chers et sont « risquées ». Et puis, l’entreprise rachetée perd souvent une partie significative de ses effectifs après la fusion, ce qui entraîne une perte notable de valeur.

Donc, il m’a dit: « voyez, produire plus pour moins cher, ça a marché un temps, racheter des boîtes, ça a marché. ». Il aimerait un autre levier de création de valeur, afin d’assurer un avantage compétitf durable et pérenne.

C’est alors que je lui ai parlé de créativité. J’ai précisé qu’il ne s’agit pas simplement d’une créativité qui consiste a modifié la couleur de tel ou tel logo. Non, je parle d’aligner l’ensemble de l’entreprise autour de l’enjeu de la créativité, pour que la créativité soit désormais l’affaire de tous les collaborateurs de l’entreprise et que chaque personne propose de nouvelles idées…

Il s’est dit intéressé. Nous avons convenu d’en parler davanage bientôt….

2 commentaires

Laisser un commentaire